Ce jour est le 22 Octobre - Élodie

Sainte Élodie de Cordoue est une jeune martyre à Cordoue au IXe siècle. Elle était la fille d'un musulman et d'une chrétienne. Son père était assez tolérant pour laisser son épouse chrétienne élever leurs deux filles, Alodia (Élodie) et sa sœur Nunilo ou Nunilone, dans le christianisme. Lorsqu'il mourut, leur mère se remaria avec un autre musulman qui réclama que ses filles adoptives, selon la loi islamique, reviennent à la religion de leur père.

La loi islamique oblige en effet tout enfant de musulman à adopter la religion paternelle, sous peine de mort. Et l'émir de Cordoue, Abd al-Rahman II, interdit la pratique du christianisme.

Élodie et Nunilon ont beau se réfugier chez une de leurs tantes, chrétienne, elles sont découvertes, arrêtées, et enfermées dans des cachots séparés. Le juge tente de les persuader d'apostasier, mais en vain. Elles sont décapitées publiquement en 851, dans la région de Huesca, en Espagne.

Source Wikipédia


1er jour du mois de Brumaire dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la pomme.

tp-0155pre

30e jour du Balance.

Journée mondiale

Journée Mondiale du bégaiement

Commémoration nationale

Journée de la commémoration du souvenir de Guy Môquet et de ses 26 compagnons fusillés

Prénoms du jour

Bonne fête aux Élodie et ses variantes Alodie, Élodia, Élody et Élodye.
et aussi aux Moran, et ses dérivés bretons : Morana, Morand, Moranenn, Moranez, Moranig, Morann, Morna, Mouran, etc.
Morvan, et ses dérivés bretons : Molvan, Morvana, Morvannen, Morwenna, etc.
Salomé et sa variante Salomée.

Événements

  • 1612 : Les Polonais chassés de Moscou
  • L'armée russe, composée de boyards (nobles) et de milices populaires, précédée par la célèbre icône de la Vierge de Kazan, rentre à Moscou et en chasse les Polonais.

    Le départ des étrangers met fin au « temps des Troubles », consécutif à la mort du tsar Boris Godounov. Il ne reste plus aux Russes qu'à rétablir un pouvoir digne de ce nom. Les états généraux (les Zemski Sobor) se réunissent et, prenant la précaution d'exclure du trône tout étranger quel qu'il soit, ils élisent le prince Michel Romanov. Sa descendance régnera sur le pays jusqu'à la révolution de Février 1917...

  • 1812 : Conspiration de Malet
  • Profitant de ce que Napoléon 1er est embourbé avec son armée dans les plaines russes, le général de Malet tente de renverser le gouvernement impérial...

  • 1879 : Edison invente l'ampoule électrique
  • tp-sr2034

    Un inventeur de génie s'éclaire pour la première fois à la lumière électrique.
    Après d'innombrables essais qui témoignent d'une rare détermination, l'Américain Thomas Edison réussit à produire un éclairage durable en faisant passer du courant à travers un filament de carbone, dans une ampoule sous vide...

  • 1941 : Exécution de 27 otages dont Guy Môquet
  • tp-4107

    À Châteaubriant, en Bretagne, les Allemands fusillent 27 détenus (dont Guy Môquet) en riposte à l'assassinat du commandant allemand de Nantes, le Feldkommandant Fritz Holtz.
    Celui-ci a été abattu deux jours plus tôt, en plein centre de Nantes, par un militant communiste, Gilbert Brustlein. Le 21 octobre, à Bordeaux, un conseiller militaire allemand, Hans Reimers, a été à son tour abattu par un autre résistant communiste, Pierre Rebière...

  • 1956 : La chasse française arraisonne l'avion de rebelles algériens
  • Cinq chefs algériens du Front de Libération Nationale (F.L.N.) prennent un vol de Rabat au Maroc à destination de Tunis, afin de participer à un sommet sur l'avenir du Maghreb organisé par le président tunisien Bourguiba. Il s'agit d'Ahmed Ben Bella, figure emblématique de la rébellion algérienne, d'Aït Ahmed, Lacheraf, Khider et Boudiaf...

  • 1957 : François Duvalier accède au pouvoir à Haïti
  • tp-hapa132

    L'arrivée au pouvoir d'un médecin de campagne et ethnologue noir de 50 ans, François Duvalier, laisse espérer une sortie des ténèbres. Mais l'on doit vite déchanter.

    Le nouveau président instaure une dictature népotique et sanglante en s'appuyant sur une milice privée, les « tontons macoutes »...

  • 1962 : Ultimatum de Kennedy à Khrouchtchev
  • tp-usa762

    À Washington, dans un discours mémorable prononcé d'une voix grave, le président américain John Fitzgerald Kennedy lance un ultimatum à peine voilé aux Soviétiques. Il les met en demeure de retirer les fusées à tête nucléaire installées à Cuba, aux portes des États-Unis.

    Le monde tremble dans la crainte d'une guerre nucléaire entre les deux superpuissances. Mais Nikita Khrouchtchev, secrétaire général du PCUS, s'incline. Chacun respire..

    Naissances

  • Antoine-Pierre-Joseph-Marie Barnave
    Né en 1761 à Grenoble - Guillotiné le 29 novembre 1793 à Paris.
  • Révolutionnaire.

    tp-2568

    Issu d'une vieille famille protestante de la haute bourgeoisie de Grenoble. Le jeune Antoine suit des études de droit à Grenoble et obtient le diplôme de bachelier, puis de licencié en droit à l'université d'Orange (1780). Il se fait remarquer par son indépendance d'esprit en discourant sur « la division des pouvoirs ».

    Lors de la journée des Tuiles du 7 juin 1788, Barnave rédige un libelle l'Esprit des Édits appelant à soutenir le Parlement de Grenoble suspendu par le Pouvoir central. Barnave et Mounier vont obtenir la réunion des députés des trois ordres du Dauphiné le 21 juillet au château de Vizille. Le 7 janvier 1789, Mounier et Barnave sont élus comme représentant du Tiers état.

    Wikipedia
  • Franz Liszt
    né en 1811 à Raiding (Autriche) - Décédé le 31 juillet 1886 à Bayreuth (Allemagne)
  • tp-d2846

    Pianiste virtuose, inventeur du récital et compositeur d'avant-garde très fécond, avec 700 œuvres recensées, Franz Liszt est parfois limité à l'archétype du bel artiste romantique, capable de déclencher une véritable hystérie auprès du public féminin.

    Incarnation du dionysiaque selon Nietzsche, Liszt était pourtant aussi un excellent pédagogue et un homme vivant avec intensité les événements de son siècle...

  • Leconte de Lisle logo-af.gif
    Né en 1818 à Saint-Paul sur l'Île Bourbon - Décédé le 17 juillet 1894 à Voisins
  • tp-1988

    Il est connu sous son seul nom de famille Leconte de Lisle, sans mentionner de prénom, qu'il adopta comme nom de plume, et qui est repris dans les éditions de ses œuvres, dans sa correspondance, ainsi que dans la plupart des ouvrages qui lui sont consacrés et dans les anthologies. Son prénom usuel, utilisé par ses proches, était « Charles ».

    Leconte de Lisle passa son enfance à l'île Bourbon et en Bretagne. En 1845, il se fixa à Paris. Après quelques velléités d'action politique lors des événements de 1848, il y renonça et se consacra entièrement à la poésie.

    Son œuvre est dominée par trois recueils de poésie, Poèmes antiques (1852), Poèmes barbares (1862) et Poèmes tragiques (1884), ainsi que par ses traductions d'auteurs anciens.

    Il est considéré comme le chef de file du mouvement parnassien, autant par l'autorité que lui a conférée son œuvre poétique propre que par des préfaces dans lesquelles il a exprimé un certain nombre de principes auxquels se sont ralliés les poètes d'une génération - entre la période romantique et le symbolisme - regroupés sous le vocable de parnassiens à partir de 1866.

    L'Empire s'était honoré en lui assurant une pension et en le décorant ; la République l'attacha à la bibliothèque du Sénat, dont il devint sous-bibliothécaire en 1872, et le nomma officier de la Légion d'honneur en 1883.

    En 1886, neuf ans après une première candidature infructueuse à l'Académie française, Leconte de Lisle fut élu au fauteuil n° 14, succédant à Victor Hugo. Et ce fut une séance mémorable que celle du 31 mars 1887, où Leconte de Lisle fut reçu par Alexandre Dumas fils. Wikipedia

  • Georges Brassens
    Né en 1921 à Sète - Décédé le 29 octobre 1981 à Saint-Gély-du-Fesc
  • tp-2654

    Il met en musique et interprète, en s'accompagnant à la guitare, plus d'une centaine de ses poèmes. Outre ses propres textes, il met également en musique des poèmes de François Villon, Paul Verlaine, Paul Fort ou encore Louis Aragon. Il reçoit le Grand prix de poésie de l'Académie française en 1967.

    Il enregistre quatorze albums de 1952 à 1976. Auteur de chansons populaires françaises, les plus connues sont : Le Gorille, Les Copains d'abord, Chanson pour l'Auvergnat, Les Amoureux des bancs publics, La Mauvaise Réputation, Je me suis fait tout petit, Les Trompettes de la renommée, Supplique pour être enterré à la plage de Sète...

    Wikipedia

    Décès

  • Théophile Gautier
    Né le 30 août 1811 à Tarbes - Décédé en 1872 à Neuilly-sur-Seine
  • Poète, romancier et critique d'art français, parisien dès sa première enfance. Il fait la connaissance du futur Nerval au Collège Charlemagne et s'intéresse très jeune à la poésie. En 1829 il rencontre Victor Hugo qu'il reconnaît pour son maître et participe activement au mouvement romantique comme lors de la fameuse bataille d'Hernani, le 25 février 1830. Il évoquera avec humour cette période en 1833 dans Les Jeunes-France.

    tp-1728

    Il publie en 1831-1832 ses premières poésies qui passent inaperçues mais il se distingue de ses amis romantiques par ses préoccupations formalistes fustigeant les visions moralistes ou utilitaires de la littérature dans la célèbre préface à son roman épistolaire Mademoiselle de Maupin (1835). Il écrit aussi ses premières nouvelles comme La Cafetière (1831), dans une veine fantastique qu'il approfondira dans d'autres œuvres (Le Roman de la momie, 1858).

    En 1836, à la demande de Balzac, il donne des nouvelles et des critiques d'art au journal La Chronique de Paris. Il collabore ensuite intensément à d'autres journaux, en particulier La Presse d'Émile de Girardin : certains de ces textes seront regroupés plus tard en volumes (Les Grotesques, Souvenirs littéraires...). Il publie aussi des poèmes (La Comédie de la Mort, 1838) et s'essaie au théâtre (Une larme du diable, 1839).

    En 1852, paraît Émaux et Camées, recueil de vers qu'il enrichit jusqu'en 1872 et qui fait de son auteur un chef d'école : Baudelaire dédie Les Fleurs du mal au « poète impeccable » et Théodore de Banville salue le défenseur de « l'art pour l'art », précurseur des Parnassiens à la recherche du beau contre les épanchements lyriques des romantiques.

    Il continue à publier des articles ou des poèmes mais aussi une biographie d'Honoré de Balzac ou des œuvres de fiction comme son roman de cape et d'épée Le Capitaine Fracasse (1863).

    Il laisse l'image d'un témoin de la vie littéraire et artistique de son temps dont les conceptions artistiques ont compté et dont l'œuvre diverse est toujours reconnue...

    Wikipedia
  • Paul Cézanne
    Né le 19 janvier 1839 à Aix-en-Provence - Décédé en 1906 à Aix-en-Provence
  • Peintre, membre du mouvement impressionniste.

    tp-421

    Paul Cézanne fréquente le collège Bourbon (devenu lycée Mignet), où il se lie d'amitié avec Émile Zola. Il entreprend sans enthousiasme des études de droit à l'Université d'Aix. Il suit des cours à l'École de dessin d'Aix-en-Provence. Au total, 36 huiles et 17 aquarelles y ont été réalisées entre 1859 et 1899.

    En 1872, il s'installe à Auvers-sur-Oise, où il peint avec Pissarro, et travaille dans la maison du docteur Gachet. En 1874, les impressionnistes organisent leur première exposition collective dans l'atelier du photographe Nadar et le public réserve un accueil peu encourageant, voire scandalisé, aux toiles de Cézanne qui en présente trois (Une moderne Olympia, La Maison du pendu et Étude, paysage d'Auvers). Il ne présente aucun tableau au cours de la seconde exposition impressionniste, mais montre 16 œuvres en 1877 à la troisième manifestation. Les critiques sont très mitigées et il se détache du groupe impressionniste et rejoint la Provence à partir de 1882, d'abord à L'Estaque, puis à Gardanne en 1885, petit village près d'Aix. Là, il commence son cycle de peintures sur la montagne Sainte-Victoire, qu'il représente dans près de 80 œuvres. Sa situation financière reste précaire, d'autant que son père diminue son soutien.

    Dès novembre 1895, Cézanne loue un cabanon aux Carrières de Bibémus afin d'y entreposer son matériel de peinture et ses toiles et où il passe une bonne partie de son temps, voire de ses nuits, jusqu'en 1904.

    En octobre 1906, alors qu'il peint sur le motif, dans le massif de la Sainte-Victoire, un violent orage s'abat. Cézanne a un malaise. Il est recueilli par des charretiers et déposé dans sa maison de la rue Boulegon, à Aix, où il mourra emporté par une pneumonie. Sa tombe se trouve au cimetière Saint-Pierre d'Aix-en-Provence.

    Wikipedia
  • Lino Ventura
    Né le 14 juillet 1919 à Parme (Italie) - Décédé en 1987 à Saint-Cloud
  • De son nom vrai nom Angiolino Giuseppe Pasquale Ventura, est un acteur italien qui a vécu en France et y a réalisé l'ensemble de sa carrière cinématographique.

    tp-3192

    Fils d'immigrés italiens, Lino Ventura fut d'abord lutteur professionnel (il fut champion d'Europe poids moyens en 1950) avant de devenir par hasard acteur aux côtés de Jean Gabin dans Touchez pas au grisbi. D'abord habitué à des seconds rôles d'hommes de main ou de brutes, il devint une vedette dès la fin des années 50 grâce à des films comme Classe tous risques. Alternant les comédies à succès, parfois dialoguées par Michel Audiard, telles Les Tontons flingueurs, Les Barbouzes, Ne nous fâchons pas, L'Aventure c'est l'aventure ou La Gifle, et des drames et polars comme Les Grandes gueules, Le Deuxième souffle, Le Clan des Siciliens, L'Armée des ombres ou Garde à vue, il fut pendant deux décennies l'un des acteurs les plus populaires du cinéma français.

    Père d'une fille handicapée, il fut le fondateur en 1966 de l'association Perce-Neige, destinée à venir en aide aux personnes handicapées mentales...

    Wikipedia
  • Guy Môquet
    Né le 26 avril 1924 à Paris - Décédé en 1941 à Châteaubriant (Loire-Atlantique),
  • Militant communiste, célèbre pour avoir été le plus jeune des quarante-huit otages fusillés, le 22 octobre 1941, à Châteaubriant, Nantes et Paris en représailles après la mort de Karl Hotz.

    tp-4107

    Élève au lycée Carnot, il est un fervent militant des Jeunesses communistes.

    L'arrestation de son père en octobre 1939 est un événement marquant qui renforce son ardeur militante. En novembre, il écrit une lettre à Édouard Herriot, président de la Chambre des députés, demandant la libération de son père. Lors de l'occupation de Paris par les Allemands et l'instauration du régime de Vichy, il déploie une grande ardeur militante pour coller des « papillons » et distribuer des tracts qui reflètent la ligne politique du P.C.F. durant l'été 1940.

    Guy Môquet est arrêté, sur dénonciation, le 13 octobre 1940 (il a 16 ans) par trois inspecteurs de police française de la Brigade spéciale de répression anticommuniste. Il est transféré, en même temps que 100 autres internés communistes venant de Clairvaux, au camp de Choisel, à Châteaubriant, où étaient détenus d'autres militants communistes généralement arrêtés entre septembre 1939 et octobre 1940.

    En octobre 1941, Karl Hotz, commandant des troupes d'occupation en Loire-Inférieure, est abattu à Nantes par un commando formé de trois communistes. À la suite de cet acte, qualifié de « terroriste », compte tenu du grade élevé de l'officier abattu, cinquante otages seront exécutés immédiatement en représailles. Quarante-huit otages sont fusillés : seize à Nantes, cinq au fort du Mont-Valérien et vingt-sept à Châteaubriant, dont Guy Môquet. La majorité d'entre eux sont des militants communistes et/ou syndicaux.

    Wikipedia
  • Nadia Boulanger
    Née le 16 septembre 1887 à Clamecy (Nièvre) - Décédée en 1971
  • tp-17.061

    pédagogue, pianiste, organiste, chef de chœur, chef d'orchestre et compositrice française.

    Elle est née dans une famille comptant quatre générations de musiciens. Elle est la fille du compositeur et pianiste Ernest Boulanger (1815-1900) et de son épouse, la princesse Raïssa Ivanovna Mychetsky (1856-1935), une jeune cantatrice.

    Nadia naît le jour du 72e anniversaire de son père. Encouragée par celui-ci, elle commence à étudier l'orgue et la composition à l'âge de neuf ans. Elle côtoie Gabriel Fauré, proche ami des Boulanger, Charles Gounod, Camille Saint-Saëns, ou encore Raoul Pugno.

    En 1903, elle devient organiste suppléante de Gabriel Fauré, puis d'Henri Dallier à l'orgue de l'église de la Madeleine. Au Conservatoire de Paris, elle est élève de Louis Vierne et fait une scolarité brillante. À seize ans, elle obtient les premiers prix d'orgue, d'accompagnement et de composition. En 1908, elle remporte un deuxième second grand prix de Rome de composition.

    Quand sa sœur, Lili, meurt en 1918 à l'âge de vingt quatre ans, Nadia déclare qu'elle ne composera plus jamais et commence à se consacrer à la direction musicale, à la diffusion de l'œuvre de sa sœur, et, surtout, à la pédagogie. Elle mène son impressionnante carrière de professeur jusqu'à sa mort, à quatre vingt douze ans.

    wikipedia


    Date de mise à jour : 22/08/2017
    Imprimer la fiche