Ce jour est le 14 Juillet - Camille


À Saint-Jacques de Rome, au XVIe siècle, Camille de Lellis s'indigne de la détresse morale des malades et fonde à leur intention l'Institut des clercs réguliers ministres des infirmes (ou Camilliens).

Protecteur des hôpitaux et des malades, Camille est devenu le saint patron des infirmiers.

Source Hérodote


26e jour du mois de Messidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la sauge.

tp-0150pre

23e jour du Cancer.

Dicton du jour

Pluie du matin, en juillet est bonne au vin.

Patron des infirmiers

Prénoms du jour

Bonne fête aux Camille et ses variantes féminines les plus courantes Camilia, Camilla, Camillette, Camillia et Milla.
et aussi aux Angeline

Ils se prénomment aussi

Fête Nationale de la France

Événements

  • 1223 : Avènement de Louis VIII le Lion
  • Le roi Philippe Auguste (58 ans) meurt à Mantes, à l'ouest de Paris, après 42 ans de règne. Il est enterré à Saint-Denis et son fils aîné (36 ans) lui succède immédiatement.

    Pour la première fois depuis Hugues Capet, le roi n'a pas jugé utile de faire sacrer son fils avant de mourir. Après deux siècles d'existence, la dynastie capétienne est assez solidement établie pour que la succession héréditaire s'opère d'elle-même.

    Le nouveau roi, sous le nom de Louis VIII le Lion, ne régnera que trois ans mais il a déjà beaucoup agi aux côtés de son père, manifestant de grandes qualités politiques et militaires...

  • 1789 : La prise de la Bastille
  • tp-fr-ae0075

    La Bastille est prise d'assaut par des Parisiens. Sous le commandement de deux officiers, Élie et Hulin, les émeutiers s'emparent de la prison et massacrent le gouverneur de Launay.

    Le prévôt des marchands, de Flesselles, compte aussi parmi les victimes de cette première journée révolutionnaire. Deux jours plus tard, l'entrepreneur Palloy se voit confier la démolition de la vieille forteresse cependant que l'astronome et député Bailly devient maire de la Commune insurrectionnelle de Paris...

  • 1790 : Fête de la Fédération, Fête nationale
  • tp-1322

    La Fête de la Fédération commémore le premier anniversaire de la prise de la Bastille. Les représentants des 83 départements fraternisent sur le Champ de Mars...

    Depuis une loi du 6 juillet 1880, l'anniversaire de ces deux jours, est aujourd'hui en France fête nationale...

  • 1933 : Le parti nazi seul autorisé en Allemagne
  • À l'initiative du ministre nazi de la propagande Joseph Goebbels, le parti nazi (N.S.D.A.P., pour Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei ou Parti National-Socialiste des Travailleurs Allemands) devient seul autorisé en Allemagne. Il est décrété parti unique et les autres formations politiques sont dissoutes. Les syndicats sont remplacés par un organisme corporatiste : le Deutscher Arbeiter Front (Front du Travail Allemand). En six mois et malgré le soutien d'une minorité des électeurs, le chancelier Hitler aura réussi à renverser la démocratie allemande...

    Naissances

  • Jules Mazarin
    Né en 1602 à Pescina (Abruzzes, Italie) - Décédé le 9 mars 1661 à Vincennes
  • tp-mon2340

    Aucun immigrant n'a connu en France autant de fortune que Giulio Mazarini, en français Jules Mazarin. Il sert comme capitaine dans les armées du pape Urbain VIII mais c'est comme diplomate que très vite, il révèle des dons exceptionnels. Repéré par le cardinal Richelieu, il succède à celui-ci comme Premier ministre de la France, à la fin du règne de Louis XIII et sous la minorité de Louis XIV. Aux côtés de la régente Anne d'Autriche, dont il a sans doute été l'amant, il lutte contre la Fronde et restaure l'autorité de la monarchie...

  • Joseph Lakanal
    Né en 1762 à Serres-sur-Arget - Décédé le 14 février 1845 à Paris.
  • tp-1347

    Il fut professeur de rhétorique puis de philosophie avant de se rallier à la Révolution. Député montagnard de l'Ariège à la Convention qui vota la mort de Louis XVI.

    Membre du Comité de l'Instruction publique de la Convention. C'est sur son rapport que la Convention rendit le décret relatif à la propriété des auteurs d'écrits en tous genres, des compositeurs de musique, des peintres et dessinateurs.

    Sur sa proposition, la Convention décide la fondation des écoles primaires. En 1795, il fit voter l'organisation des écoles normales et d'un projet d'instruction publique. Il y développe les idées chères aux idéologues sur l'enseignement : L'analyse seule est capable de recréer l'entendement, et la diffusion de sa méthode détruira l'inégalité des lumières ".

    On lui doit aussi la conservation du Jardin des Plantes, qu'il fit réorganiser sous le nom de Muséum national d'histoire naturelle. Il présenta le règlement de fondation de l'Institut de France. Les membres sont répartis en trois classes : Sciences physiques et mathématiques, Sciences morales et politiques, Littérature et des beaux-arts.

    Sous l'Empire, il accepta la chaire de langues anciennes à l'École centrale de la rue Saint-Antoine. En 1809, il devint inspecteur des Poids et Mesures. Il prépara une édition des œuvres de Rousseau et rédigea un traité d'économie politique.

    À la Restauration, il partit pour les États-Unis et devint président de l´université de Louisiane à La Nouvelle-Orléans, puis planteur en Alabama, où en 1817, plusieurs centaines de réfugiés de Saint-Domingue, menés par deux ex-généraux de Napoléon Bonaparte, fondent la Vine and Olive Colony, et obtiennent 370 kilomètres carrés du gouvernement américain.

    Après la Révolution de Juillet, il attendit trois ans pour regagner Paris et siéger de nouveau à l'Académie des sciences morales et politiques.

    Wikipedia
  • Pierre Yrieix Daumesnil
    Né le 14 juillet 1776 à Périgueux - Décédé le 17 août 1832à Vincennes0
  • Général du Premier Empire et de la Restauration.

    tp-1896

    Fils d'un perruquier, Daumesnil reçut une éducation fort incomplète. Le jeune Daumesnil s'engagea à 17 ans dans le 22e régiment de chasseurs à cheval le 25 ventôse an II. Grièvement blessé au combat d'Elne, le 2 fructidor an II, il rejoignit son régiment en Italie au commencement de l'an IV, fut admis le 25 prairial an V, avec le grade de brigadier, dans les guides du général Bonaparte, et passa maréchal-des-logis le 7 brumaire an VI. Un des premiers, il monta à l'assaut de Saint-Jean-d'Acre, y reçut un coup de sabre, et fut précipité du haut des remparts dans le fossé par l'explosion d'une mine. Dans cette campagne, il sauva deux fois la vie du général Bonaparte qui le fit passer dans le régiment des guides.

    De retour en France avec Bonaparte, il entra dans les chasseurs à cheval de la Garde des consuls, y fut nommé adjudant-sous-lieutenant le 16 floréal, et lieutenant. Daumesnil suivit le premier Consul en Italie (1799-1800) et combattit à Marengo. Capitaine le 13 messidor an IX, et membre de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII, il fit les guerres d'Autriche (an XIV), de Prusse (1806) et de Pologne (1807). Chef d'escadron après Austerlitz (27 frimaire an XIV) et officier de l'Ordre le 14 mars 1806, il est sur les champs de bataille d'Iéna, Eylau et Friedland.

    Il suivit l'Empereur en Espagne en 1808. Dans l'insurrection du 2 mai à Madrid ce fut lui qui, à la tête des chasseurs à cheval de la Garde impériale, commanda la principale charge de la cavalerie française contre les habitants de Madrid dans la grande rue d'Alcalá. Il eut deux chevaux tués sous lui par le feu des insurgés.

    Daumesnil fit partie en 1809 de l'armée d'Allemagne, se trouva à la bataille d'Eckmühl, fut promu au grade de colonel-major le 15 juin, créé baron de l'Empire, et tomba blessé à la jambe gauche sur le champ de bataille de Wagram le 6 juillet, étant à peine remis d'un coup de lance qui lui avait percé le corps au commencement de la campagne. Amputé deux fois en quelques jours, il eut le bonheur de se rétablir, et l'Empereur lui conserva son emploi.

    Général de brigade, commandant de la Légion d'honneur et du chteau de Vincennes le 2 février 1812, il fut investi le 18 du même mois du titre de gouverneur de cette place, d'où sortirent pendant les quatre dernières années de l'Empire jusqu'à 350 mille cartouches et 40 mille gargousses par jour. Son importance était si grande, que l'Empereur, dans un ordre spécial, prescrivait au général Daumesnil d'y loger, de ne jamais découcher, et de ne pas s'en absenter un instant sans ordre.

    Wikipedia
  • Gustave Klimt
    Né en 1862 à Baumgarten, Vienne (Autriche-Hongrie) - Décédé le 6 février 1918 à Vienne (Autriche-Hongrie)
  • tp-a0424

    Peintre de la beauté féminine et lui-même homme à femmes, Gustav Klimt naît près de Vienne dans le ménage d'un ciseleur de métaux précieux. Il entre à l'école des arts décoratifs et se fait connaître comme décorateur. À 26 ans, il reçoit de l'empereur François-Joseph 1er la médaille d'or du mérite artistique...

  • Lino Ventura
    Né en 1919 à Parme (Italie) - Décédé le 22 octobre 1987 à Saint-Cloud
  • tp-3192

    De son nom vrai nom Angiolino Giuseppe Pasquale Ventura, est un acteur italien qui a vécu en France et y a réalisé l'ensemble de sa carrière cinématographique.

    Fils d'immigrés italiens, Lino Ventura fut d'abord lutteur professionnel (il fut champion d'Europe poids moyens en 1950) avant de devenir par hasard acteur aux côtés de Jean Gabin dans Touchez pas au grisbi. D'abord habitué à des seconds rôles d'hommes de main ou de brutes, il devint une vedette dès la fin des années 50 grce à des films comme Classe tous risques.

    Alternant les comédies à succès, parfois dialoguées par Michel Audiard, telles Les Tontons flingueurs, Les Barbouzes, Ne nous fchons pas, L'Aventure c'est l'aventure ou La Gifle, et des drames et polars comme Les Grandes gueules, Le Deuxième souffle, Le Clan des Siciliens, L'Armée des ombres ou Garde à vue, il fut pendant deux décennies l'un des acteurs les plus populaires du cinéma français.

    Père d'une fille handicapée, il fut le fondateur en 1966 de l'association Perce-Neige, destinée à venir en aide aux personnes handicapées mentales...

    Wikipedia

    Décès

  • Philippe Auguste
    Né le 21 août 1165 à Gonesse - Décédé en 1223 à Mantes
  • tp-1027

    Malgré ses déboires matrimoniaux avec Ingeborg de Danemark, sa seconde épouse, et Agnès de Méranie, qui lui vaudront l'excommunication et même l'interdit sur le royaume, Philippe II, dit Philippe le Conquérant et plus couramment Philippe Auguste, se révèle un grand souverain. Sous son règne apparaît un sentiment national français. Il combat avec succès les rois Plantagenêt d'Angleterre et défait à Bouvines la première coalition européenne contre la France. Sous son règne a lieu la croisade contre les Albigeois mais est aussi fondée l'Université de Paris. La capitale s'entoure d'une première enceinte fortifiée...

  • Francisco Miranda
    Né le 28 mars 1750 - Décédé en 1816
  • Né à Caracas d'une famille aisée, il y fait des études classiques et suit un cours d'art militaire. À 21 ans, il décide de partir en Espagne pour y poursuivre une carrière dans l'armée.

    tp-4408

    Capitaine, il débarque à Cuba avec les troupes espagnoles pour combattre les anglais, le roi d'Espagne Charles III ayant décidé d'aider les insurgés d'Amérique du Nord pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis. Il négocie avec les anglais, vaincus, la rétrocession des îles Bahamas à l'Espagne, et est chargé d'établir le contact avec l'amiral français de Grasse.

    En 1783, gé de 33 ans, promu au rang de lieutenant-colonel dans l'armée espagnole, mais enthousiasmé par l'exemple des insurgés américains, il décide de quitter l'armée pour combattre pour l'indépendance des colonies espagnoles d'Amérique du Sud.

    À Paris, où son esprit brillant et sa forte personnalité lui ouvrent les salons les mieux fréquentés.Il est quelque temps général à l'armée de Dumouriez en 1792 (général de brigade le 25 août 1792) et participe à la bataille de Valmy. Sa conduite est récompensée par la promotion au grade de général de division le 3 octobre 1792. Arrêté plusieurs fois parce que lié aux Girondins, il risque la déportation après le Coup d'État du 18 fructidor an V (4 septembre 1797) et doit se réfugier en Angleterre.

    Retourné au Venezuela, il participe aux soulèvements de 1806 et 1810, mais après la contre-attaque des Espagnols en 1812, il signe finalement un armistice, ce que Simón Bolívar considérera comme un acte de trahison. Ce dernier, de retour au Venezuela, le fait arrêter et le livre aux Espagnols qui le gardent en prison à Cadiz jusqu'à sa mort.

    Wikipedia
  • Anne-Louise Germaine Necker - Madame de Staël
    Née le 22 avril 1766 à Paris - Décédée en 1817 à Paris
  • Romancière et essayiste française d'origine genevoise.

    tp-ch0845

    Issue d'une famille de suisses protestants richissimes, Germaine est la fille du banquier Jacques Necker (plus tard ministre des finances du roi de France Louis XVI). Elle est élevée dans un milieu d'intellectuels nantis.

    Devenue baronne de Staël, elle mène une vie sentimentale agitée, et entretient une relation orageuse avec Benjamin Constant, écrivain et homme politique franco-suisse, rencontré en 1794. Elle est surtout connue pour avoir popularisé en France les œuvres romantiques des auteurs de langue germanique, jusqu'alors relativement méconnues dans ce pays.

    Sa réputation littéraire s'affirme avec trois ouvrages :

    • Lettres sur les ouvrages et le caractère de Jean-Jacques Rousseau (1788) ;
    • De l'influence des passions sur le bonheur des individus et des nations (1796) ;
    • De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800).

    Elle est favorable à la Révolution française et aux idéaux de 1789. Rapidement considérée comme une opposante redoutable par les maîtres de la révolution, elle doit à plusieurs reprises, malgré le statut de diplomate de son mari, se réfugier en Suisse auprès de son père.

    Interdite de séjour sur le sol français par Napoléon Bonaparte qui la considère comme un obstacle à sa politique, elle s'installe en Suisse dans le chteau familial de Coppet qui sert de lieu principal de rencontres au groupe du même nom, et d'où elle fait paraître Delphine (1802), Corinne ou l'Italie (1807) et De l'Allemagne (1810/18133).

    Wikipedia
  • Maurice de Broglie logo_af.gif
    Né le 27 avril 1875 à Paris - Décédé en 1960 à Neuilly-sur-Seine
  • tp-1627

    Après des études au collège Stanislas, Maurice de Broglie fut reçu premier à l´École navale. Il en sortit major en 1895 et devint enseigne de vaisseau en 1898. Il passa deux ans sur une canonnière à Bizerte, et à partir de 1901 dans l´escadre de la Méditerranée. Ayant poursuivi d´autre part des études de physique, il fit en 1902 sa première communication à l´Académie des Sciences, sur l´application des galvanomètres thermiques à l´étude des ondes électriques.

    Ayant abandonné la Marine en 1904, Maurice de Broglie travailla pendant un temps à l´observatoire de Meudon, puis au Collège de France. Il devint docteur ès sciences en 1908, en soutenant une thèse intitulée Recherches sur les centres électrisés de faible mobilité dans les gaz.

    Quand éclata la Première Guerre mondiale, il fut affecté à la station de radiotélégraphie des Saintes-Maries-de-la-Mer. On lui doit l´invention d´un appareil permettant aux sous-marins de recevoir les signaux de la T.S.F. Après la guerre, il poursuivit ses recherches sur les rayons X, et découvrit en 1921 les spectres corpusculaires des éléments permettant de pénétrer directement dans l´atome. Il devait succéder, en 1942, à son maître Paul Langevin à la chaire de physique générale du Collège de France.

    Le duc Maurice de Broglie, l´un des grands maîtres français de la physique expérimentale, a laissé une importante et remarquable série de travaux qui lui valurent la reconnaissance de ses pairs. Fait docteur honoris causa de l´Université d´Oxford en 1921, membre de l´Académie des Sciences en 1924.

    Il fut élu à l´Académie française en 1934 au fauteuil n° 37.

    Academie
  • Léo Ferré
    Né le 24 août 1916 à Monaco - Décédé en 1993 à Castellina in Chianti (Toscane)
  • tp-3392

    Léo Albert Charles Antoine Ferré était un auteur-compositeur-interprète, pianiste et poète franco-monégasque. Ayant réalisé plus d'une quarantaine d'albums originaux couvrant une période d'activité de 46 ans, Léo Ferré est à ce jour le plus prolifique auteur-compositeur-interprète d'expression française.

    D'une culture musicale classique, il dirige à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, en public ou à l'occasion d'enregistrements discographiques. Léo Ferré se revendiquait anarchiste, ce courant de pensée inspire grandement son œuvre...

    Wikipedia


    Date de mise à jour : 19/08/2017
    Imprimer la fiche