Ce jour est le 07 Avril - Jean-Baptiste de la Salle

Issu d'une riche famille de Reims, Jean-Baptiste est ordonné prêtre en 1678, sous le règne de Louis XIV. Dans le but de favoriser l'instruction des plus pauvres, il se consacre à la formation des maîtres et crée pour cela l'Institut des frères des écoles chrétiennes.

Il décède à Saint-Sever, près de Rouen. En 1950, l'église l'a proclamé patron des éducateurs.

Source Hèrodote


18e jour du mois de Germinal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la cigüe..

tp-0151pre

18e jour du Bélier.

Journée Internationale

Journée Internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda

Journée Mondiale

Journée Mondiale de la santé

Prénoms du jour

Bonne fête aux Jean-Baptiste
Et aussi aux Brenac'h, Calliope
Chrétien et sa forme féminine Chrétienne.
Goran, Hégésippe, Clotaire

Ils se prénomment aussi Jean-Baptiste

Événements

  • 30 : Crucifixion de Jésus-Christ
  • tp-cam125

    Jésus-Christ aurait été crucifié à Jérusalem le vendredi 7 avril de l'an 30 de notre ère, à l'âge de 37 ans, d'après les calculs des historiens modernes, plus précis que le moine Denys le Petit qui, au VIe siècle, établit la naissance du Christ en l'an 753 de la fondation de Rome, soit cinq ans trop tard.

    Les évangiles nous disent en effet qu'il est mort une veille de sabbat, donc un vendredi, et que ce jour était aussi celui de la « préparation » de la Pâque juive, donc le 14 du mois de Nissan dans le calendrier hébraïque. Ces deux éléments coïncident en l'an 30 de notre ère, le 7 avril...

  • 924 : Extinction du titre impérial créé par Charlemagne
  • Élu par ses pairs roi de Francie orientale (Allemagne) en 896, le margrave Arnoul de Carinthie use de son pouvoir pour se faire aussi couronner empereur d'Occident à Rome, à la manière de Charlemagne. à sa mort, trois ans plus tard, le titre impérial est repris par le roi de Provence, Louis III, petit-fils de l'empereur carolingien Louis II le Germanique.

    Un rival, le marquis Bérenger de Frioul, dépose Louis III en 905 et, selon les moeurs de l'époque, le fait aveugler pour mieux l'écarter du pouvoir ! Il devient à son tour roi d'Italie et empereur. Mais il est assassiné par des Véronais en révolte, le 7 avril 924.

    Personne ne se présente pour relever le titre impérial. C'est ainsi que disparaît dans l'indifférence la couronne inaugurée par Charlemagne. Il est vrai que celle-ci était très vite devenue un hochet sans pouvoir entre les mains des pitoyables successeurs du grand empereur...

  • 1498 : Avènement de Louis XII
  • tp-mon576

    Le roi de France Charles VIII meurt prématurément à 28 ans, le 7 avril 1498, en heurtant le linteau d'une porte basse du château d'Amboise !

    Lors de ses obsèques à l'abbaye de Saint-Denis est pour la première fois lancée la formule : « Le roi est mort, vive le roi ! » Elle signifie que l'état continue en la personne de son successeur légitime, en l'occurrence son lointain cousin Louis d'Orléans, qui devient Louis XII à 36 ans.

    Le nouveau roi pousse le devoir (!) jusqu'à répudier sa femme Jeanne la Boiteuse et épouser la veuve de Charles VIII, Anne de Bretagne. Au duc de la Trémoille qui l'avait combattu, il adresse ces paroles dignes d'un grand homme d'état : « Le roi de France ne venge pas les injures du duc d'Orléans »...

  • 1795 : Adoption du système métrique
  • tp-998

    La Convention adopte le rapport du député Prieur de la Côte d'Or qui officialise le système métrique. Elle propose une unité de mesure universelle destinée à remplacer les unités locales.

    La nouvelle unité, le mètre (du grec metron, mesure) est définie comme étant la dix millionième partie du quart d'un méridien terrestre. C'est une révolution (mondiale) dans la Révolution (française) !...

  • 1939 : Mussolini envahit l'Albanie
  • Le Vendredi Saint de l'an 1939, faisant fi de la trêve pascale, les troupes italiennes envahissent l'Albanie...

  • 1954 : La « théorie des dominos »
  • tp-usa897

    En pleine guerre froide, alors qu'à Genève s'est ouvert une conférence sur le sort de l'Indochine et de la Corée, le nouveau président américain, le prestigieux général Dwight David Eisenhower, formule sa crainte qu'en tombant aux mains des communistes, un pays comme le Vietnam n'entraîne ses voisins (l'Indonésie, la Thaïlande...) dans sa chute.

    Plus tard connue sous le nom de « théorie des dominos », elle va conduire les états-Unis à intervenir au Vietnam après le départ des Français.

    Naissances

  • Flora Tristan
    née en 1803 à Paris - Décédée le 14 novembre 1844 à Bordeaux
  • Femme de lettres, militante socialiste et féministe française, qui fut l'une des figures majeures du débat social dans les années 1840 et participa aux premiers pas de l'internationalisme.

    tp-2303

    D'origine franco-péruvienne, Flora Tristan prétend descendre de l'empereur Moctezuma II. Elle est en réalité la fille d'un noble péruvien, et d'une petite bourgeoise parisienne, émigrée en Espagne pendant la Révolution française. Le père meurt peu après leur retour à Paris en 1808 ; et ce coup du sort affecte l'existence de Flora. Elle note, dans Pérégrinations d'une paria, « Mon enfance heureuse s'acheva, à quatre ans et demi, à la mort de mon Père ».

    Elle essaie alors de mettre à l'œuvre ses talents d'enquêtrice sociale, avec la publication des Promenades dans Londres, en 1840, où elle fait l'éloge de Mary Wollstonecraft.

    Ouvrière dans les filatures, les imprimeries mais aussi femme de lettres, militante socialiste et féministe, Flora Tristan est l'une des figures majeures du débat social dans les années 1840. Elle est une figure forte du socialisme utopique. Son socialisme humanitaire est marqué par un sentiment religieux et mystique étranger à la lutte des classes. Son ouvrage majeur sera publié après sa mort, sous le titre L'émancipation de la Femme ou Le Testament de la Paria.

    Wikipedia
  • Charles Fourier
    Né en 1772 à Besançon - 10 octobre 1837 à Paris
  • Charles Fourier, économiste et utopiste, est un autodidacte inspiré par la pensée de Rousseau. Contempteur de la société industrielle, dont il dénonce les injustices et la cruauté, il imagine des communautés de vie idéales, les phalanstères, réunissant chacune 1 600 personnes à la campagne.

    Son disciple, le polytechnicien Victor Considérant, tenta de mettre en pratique ses préconisations aux États-Unis. Le fabricant de poêles Jean-Baptiste Godin, également inspiré par le fouriérisme, eut plus de chance avec sa cité fondée à Guise (Aisne) en 1859, le Familistère. Cette réalisation remarquable perdura jusqu'en... 1968.

    Décès

  • Charles VIII
    Né le 30 juin 1470 à Amboise - Décédé en 1498 à Amboise
  • Charles VIII l'Affable ou le Courtois, succède à son père Louis XI à l'âge de 13 ans. Pendant sa minorité, la régence est confiée à Anne de Beaujeu, sa sœur aînée, aussi fine politique que lui est médiocre. Elle arrange le mariage de son frère avec la duchesse Anne de Bretagne, ce qui fera entrer la Bretagne dans le giron de la France à la génération suivante !

    Passionné par les romans de chevalerie, Charles VIII décide, sitôt majeur, de faire valoir de vagues droits familiaux sur le royaume de Naples ! Il traverse les Alpes, le 25 janvier 1494, à la tête de 30 000 hommes et engage la noblesse française dans les guerres d'Italie. Son expédition ayant échoué, il en prépare une seconde quand il meurt accidentellement, dans son château d'Amboise : il aurait heurté le linteau d'une porte basse en jouant au jeu de paume. Faute d'enfant mâle, il laisse la couronne à son cousin Louis d'Orléans, futur Louis XII...

  • Saint Jean-Baptiste de La Salle
    Né le 30 avril 1651 à Reims - Décédé en 1719 à Rouen
  • Ecclésiastique français et un innovateur dans le domaine de la pédagogie, qui a consacré sa vie à éduquer les enfants pauvres. Il est le fondateur de l'institut des Frères des écoles chrétiennes

    tp-0882

    Né dans une famille noble de juristes. Son père le destine à une carrière juridique, mais Jean se sent la vocation religieuse. Formé à la Sorbonne et au séminaire de Saint-Sulpice à Paris, il devient en 1667 chanoine à Reims, étudie la théologie à Paris à partir de 1670 et est ordonné prêtre en 1678. Enfin, en 1680, il est reçu docteur en théologie.

    Dans sa ville natale, on lui confie la fondation d'écoles paroissiales pour enfants pauvres. Dès 1679, il fonde pour les pauvres une école gratuite et en 1681 il loge chez lui certains instituteurs pauvres. En 1684, il fonde la congrégation des Frères des écoles chrétiennes. Par la suite, il ouvre des écoles professionnelles, des écoles du dimanche, des maisons d'éducation pour les enfants des rues. L'église s'oppose à la fondation des frères des écoles chrétiennes mais Jean-Baptiste de la Salle insiste et va jusqu'au bout de son projet.

    Il s'aperçoit alors que ce qui manque le plus aux enfants ce sont des maîtres de valeur. Il recrute donc de jeunes maîtres auxquels il propose une forme de vie consacrée à Dieu qui leur laisserait cependant leur caractère laïc.

    En 1685, il fonde à Reims un séminaire qui constitue une véritable école normale d'instituteurs, innovation qui n'a pas alors d'équivalent, en dehors de la formation assurée à leurs religieux par les Jésuites pour l'enseignement des milieux plus aisés. En 1688, il ouvre les premières écoles à Paris.

    En 1694, il est élu supérieur de la nouvelle congrégation et la dote d'une règle plus élaborée. Il poursuit son œuvre pédagogique et spirituelle, rédigeant notamment un ensemble d'ouvrages à l'intention des maîtres.

    Vers la fin de sa vie, il se démet de ses fonctions. Il meurt dans la maison-mère qu'il a fixée à Rouen. Après sa mort, son institut continue à se développer rapidement en France et dans le monde entier, servant volontiers de référence aux congrégations enseignantes.

    Deux innovations sont à noter : la leçon n'est pas donnée individuellement mais dans une classe et l'on apprend à lire en français et non en latin. Ces nouveautés ont bouleversé la pédagogie en France.

    Wikipedia
  • Toussaint Louverture
    Né en 1743 à Cap-Français (Saint-Domingue) - Décédé en 1803 à Fort de Joux
  • tp-hat1622

    Né esclave dans la colonie française de Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti), François Toussaint, surnommé Louverture, se rallie à la Révolution lorsque le gouvernement français abolit l'esclavage, en 1794. Il s'empare de la partie espagnole de l'île et se désigne Gouverneur général à vie de Saint-Domingue.

    Le Premier Consul Bonaparte lui oppose une armée sous les ordres de son beau-frère Leclerc. Capturé par trahison, Toussaint Louverture est envoyé au fort de Joux, dans le Jura, où il ne tarde pas à mourir !...

  • Henry Ford
    Né le 30 juillet 1863 à Dearborn (Michigan, États-Unis) - Décédé en 1947 à Dearborn (Michigan, États-Unis)
  • tp-usa1968

    Henry Ford est à l'origine de la deuxième révolution industrielle, qui a vu le triomphe du travail à la chaîne et des productions standardisées en grande série.

    Fils d'un fermier irlandais, il construit en 1892 sa première automobile. En 1908, à l'occasion du lancement de son modèle T, il se fixe un double objectif audacieux : abaisser les coûts de production par la standardisation de façon à développer le marché de l'automobile ; octroyer aux ouvriers de salaires assez élevés pour leur faire accepter un travail répétitif et contraignant ! En 20 ans, il va ainsi produire plus de 15 millions d'automobiles.

    Devenu immensément riche et très populaire, Henry Ford va s'illustrer après la Première Guerre mondiale par des écrits antisémites d'une extrême violence (The international Jew). Affecté dans sa vieillesse par la Grande Dépression de 1929, il va s'opposer au New Deal (Nouvelle donne) du président Frandklin Roosevelt...


    Date de mise à jour : 07/04/2020
    Imprimer la fiche