PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Cloître de l'abbaye de Moissac

Émission TP septembre 2019
Le Monte Cinto
© La Poste 2019 - CrĂ©ation de Jacques de Loustal d'après photo Parc Naturel RĂ©gional de Corse - Mise en page : Sandrine Chimbaud

La Poste Ă©met un timbre sur le Monte Cinto en Haute Corse.

Les randonneurs du mythique GR20 le disent tous : le Monte Cinto se mérite, il ne se livre pas facilement. Il ne faut pas oublier que la montée est longue, difficile par endroits.

L’ascension de la plus haute montagne de Corse est émaillée de merveilles de la nature : des espèces endémiques jalonnent le chemin des promeneurs, comme le pin laricio de Corse, une sous-espèce de pin noir d’Europe qui abrite une autre petite beauté, la sittelle corse. Avec son bandeau noir sur les yeux elle est facilement reconnaissable, de même que par sa capacité à se promener, tête en bas, le long des troncs de pin où elle trouve sa nourriture – principalement des pignons, mais parfois aussi de petits insectes. En se tournant vers les flaques de lumière on peut aussi apercevoir, se chauffant au soleil, le lézard de Bedriaga : on trouve ce dernier quasiment partout sur l’île mais les failles rocheuses ont sa préférence.

L’ascension continue, le pied du randonneur n’est pas toujours sûr et la prudence est de mise. Ce n’est pas un problème pour le mouflon corse qui a fait siennes les pentes escarpées du Monte Cinto. Pour espérer l’entrevoir il faut du silence et de la patience car l’animal est malin et prendra la fuite aussitôt remarquée votre présence.

Petite halte au lac du Cinto, à 2 289 m d’altitude au sud-ouest du sommet, ou au lac d’Argento, au nord-ouest, à 400 m du sommet. Il ne faut pas hésiter à lever la tête, ce serait l’occasion de pouvoir admirer le vol majestueux du milan royal.

À l’arrivée, on se trouve sur « le toit de la Corse », et dans ces quelques mots, tout est dit. Le Monte Cinto (Monte Cintu en corse) culmine à 2 706 m et domine la Corse de ses blancs sommets. De là-haut, on peut contempler toute la beauté de l’île, nommée Kallistê (la plus belle) par les Grecs de l’Antiquité.

© La Poste - Élise Herbeaux

Affranchissement Lettre Verte 20g

9
sept.
2019
Télécharger le communiqué de presse
60 ans Astérix
© La Poste 2019 - Mise en page : Marion FAVREAU

La Poste émet dans la série Jeunesse une mini-feuille de cinq timbres pour fêter les 60 ans d’Astérix et les 30 ans du Parc Astérix. Rien de telle qu’une encre sérigraphique pour un effet potion magique !

« Toute la Gaule est occupée par les Romains. Toute ? Non ! Un Village peuplé d’Irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur ». Cette géniale introduction est signée René Goscinny et illustrée d’une carte dessinée par Albert Uderzo. Irréductibles depuis 1959, Astérix et ses amis résistent à la morosité et font sourire des millions de lecteurs à travers le monde.

La série jeunesse 2019 met à l'honneur Astérix. Nous fêtions ses 50 ans en 2009 par un bloc de timbres, en 2019, nous fêtons les 60 ans d'Astérix, ainsi que les 30 ans du parc !

Affranchissement Lettre Verte 20g

9
sept.
2019
Télécharger le communiqué de presse
Carnet « Ensemble sauvons notre patrimoine »

La Poste émet un carnet de douze timbres-poste autocollants représentant douze sites et monuments emblématiques du travail de sauvegarde mené par la Mission Stéphane BERN avec la Fondation du patrimoine sur l'ensemble du patrimoine français.

« Comme défenseur du patrimoine et comme philatéliste depuis mon plus jeune âge, c’est pour moi une émotion particulière de saluer l’émission par La Poste d’un Carnet de timbres autour des monuments à restaurer sur le thème fédérateur « Ensemble sauvons notre patrimoine ! ». Grâce à ces timbres, je veux croire que sera amplifiée la prise de conscience collective de la richesse mais aussi de la fragilité de notre patrimoine, et que nous réussirons à impliquer les jeunes générations dans la sauvegarde de cet héritage national commun ».

Stéphane BERN


© La Poste 2019 - Conception graphique d'Étienne ThĂ©ry
Centre-Val de Loire / Eglise Notre-Dame de Rigny © Association Notre-Dame de Rigny
Grand Est / Abbaye de Longuay © Drac Grand Est-CRMH. G. Vilain
Auvergne-Rhône-Alpes / Château de Bon Repos © Mairie de Jarrie
Normandie / Château de Carneville © Nathalie Jumelais
Occitanie / Canal du Midi © VNF/Sud-Ouest
Bourgogne-Franche-Comté / Grande Forge de Buffon © t.clarté@balloide-photo.com
Bretagne / Fort Cigogne © Photographe droniste Thierry Coffy pour Ocus.com
Provence-Alpes-Côte d'Azur / Pont du Moulin © Philippe Magoni pour Ocus.com
Corse / Couvent Saint-François de Pino : © Eric Orsatelli
Hauts-de-France / Eglise Saint-Léger de Barly © Mairie de Barly
Nouvelle-Aquitaine / Château de Bouteville © G. Rousseau-ASPB
Pays de la Loire / Château de Lassay © LEROY Francis /hemis.fr

ÉGLISE NOTRE-DAME DE RIGNY – CENTRE-VAL DE LOIRE

Classée au titre des monuments historiques depuis 1930, l’ancienne église paroissiale Notre-Dame de Rigny a été édifiée sur deux églises antérieures (charnière VIIe et VIIIe siècles et fin Xe siècle). La réouverture au public en 2005 a permis l’organisation de concerts classiques (5 durant chaque été). La capacité d’accueil est actuellement limitée (moins de 150 places). La restauration de la nef permettrait de l’augmenter. Il serait possible d’y recevoir des expositions importantes, des conférenciers.

ABBAYE DE LONGUAY – GRAND-EST

Située en Haute Marne, l’abbaye de Longuay est nichée au cœur d’un dense espace boisé, en contrebas de la route entre Dancevoir et Aubepierre sur Aube. Les couvertures du bâtiment, des convers et du pigeonnier doivent être reprises en intégralité afin de régler les problèmes d’étanchéité. Les façades et la couverture du château doivent également être restaurées. La création en 2019 du futur parc national des forêts de Champagne et Bourgogne apportera une vraie dynaique autour de Longuay puisque l'ancienne abbaye est située en plein cœur du futur parc.

CHÂTEAU DE BON REPOS – AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le château de Bon Repos, érigé vers 1470 par Guillaume Armuet, a perdu son toit engendrant au fil des années sa dégradation. La création d’une nouvelle toiture de conception épurée se composera d’une charpente en bois et d’une couverture transparente permettant à la lumière de continuer à ensoleiller les salles du château sans altérer la vision du bâtiment tel qu’on le connaît depuis plus de 100 ans.

CHÂTEAU DE CARNEVILLE – NORMANDIE

Le domaine de Carneville a été façonné au fil des siècles par ses différents propriétaires, formant un exemple complet de l’architecture rurale et de plaisance du Cotentin entre le XVIIe et le XXe siècle. L’objectif du propriétaire est de sauvegarder ce fleuron de l’architecture du Val de Saire et le replacer au cœur de la vie locale. Avec le soutien d’une association, sont organisés des manifestations, des ateliers de restitution du potager en collaboration avec un lycée agricole, une production de pains vendus sur les marchés locaux, ainsi que des privatisations d’espaces.

CANAL DU MIDI – OCCITANIE

Héritage de l’histoire, le canal du Midi est un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement. Inscrit en 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il est considéré comme le plus grand ouvrage en génie civil du XVIIe<:SMLL> siècle. Les plantations qui remplaceront les platanes malades sur le canal (tilleul à grande fueille, micocoulier, Pin parasol, érable plane, chêne chevelu...) permettront de récréer une voûte arborée qui attire des milliers de visiteurs.

GRANDE FORGE DE BUFFON – BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

La Grande Forge de Buffon historiquement composée de deux forges (la petite et la grande) date de l’époque des lumières : 1768. Les nombreuses inondations augmentent les dégradations de ce chef d’œuvre du patrimoine industriel : refaire une grande roue, refaire un coursier, restaurer les maçonneries. La petite roue du canal de la fenderie, malgré son entretien permanent, arrive à bout de souffle et nécessite son remplacement.

FORT CIGOGNE – BRETAGNE

Construit au >XVIIIe siècle, le fort, niché au cœur de l’archipel des Glénan, fut édifié pour écarter les corsaires. Les travaux, débutés en 1755, ne furent jamais achevés. Le projet de restauration de l’édifice s’inscrit dans une démarche globale réunissant plusieurs intérêts : patrimonial, touristique et économique. Les objectifs sont de garantir la sauvegarde et la mise en valeur du fort, d’améliorer les conditions d’accueil des stagiaires de l’école de voile, et de permettre son ouverture à d’autres publics.

PONT DU MOULIN – PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Cet ancien Pont d'Ondres à Thorame-Haute, joyau du patrimoine du génie civil du XVIIe siècle, faisait partie de la voie qui menait à Colmars les Alpes et au hameau d’Ondres. Depuis 2017, la municipalité a interdit son accès en raison de son état de dégradation. Les travaux proposés sont la dévégétalisation de l’ouvrage et des abords et le confortement des structures (reconstruction des maçonneries effondrées, consolidation des maçonneries et du rocher support…).

COUVENT SAINT-FRANÇOIS DE PINO – CORSE

Le couvent Saint-François d’Observantins puis de Franciscains, fondé en 1495, se situe en bordure de mer, entre la tour de Scalo et la marine éponyme. Abandonné depuis plusieurs décennies, le couvent souffre des outrages du vent et des sels marins. La commune envisage la création d'un site culturel et scientifique en mettant à disposition des locaux pour accueillir le siège du Parc Marin du Cap Corse et de l’Agriates (organisme géré par l’Agence Française de la Biodiversité et la Collectivité de Corse).

ÉGLISE SAINT-LÉGER DE BARLY – HAUTS-DE-FRANCE

Du haut de ses 30 mètres, l’église de Barly, placée sous la protection de saint Léger, se dresse sur les hauteurs du village face au château. Eglise et château forment un ensemble architectural remarquable. Si aujourd’hui, la tour clocher de l'église est hors de danger, la nef a fortement souffert et présente des signes alarmants. Des travaux sont envisagés pour sauver l'édifice : tout d'abord la réfection du clos couvert puis dans un 2e temps, la restauration de l'ensemble des intérieurs de l'église.

CHÂTEAU DE BOUTEVILLE – NOUVELLE AQUITAINE

Le château de Bouteville a Ă©tĂ© l’une des plus importantes places fortes de Charente au Moyen Âge et l’un de ses plus fastueux châteaux au XVIIe siècle. Les travaux les plus urgents concernent la consolidation de l’aile Ouest et de l’aile Nord afin de stopper la lente dĂ©gradation de l’édifice. Le château de Bouteville est un Ă©lĂ©ment emblĂ©matique du patrimoine historique du pays du Cognac. Sa restauration permettra de le faire revivre et d'en faire un lieu de convivialitĂ©.

CHÂTEAU DE LASSAY – PAYS DE LA LOIRE

Érigé au XIe siècle par les barons de Mayenne, le château de Lassay fut entièrement refaçonné au XIIe siècle. En 1422, il fut démantelé sur ordre de Charles VII, puis reconstruit d’un seul jet à la fin de la guerre de Cent Ans. Le pont-levis sera restauré en réemployant les pièces en bon état. Celles-ci ne seront en réalité que peu nombreuses. La porte charretière à double vantaux, disparue, qui fermait le passage sera restituée. Un modèle contemporain du châtelet de Lassay, conservé en place au châtelet de Berzé-le-Châtel en Bourgogne servira de modèle.

Affranchissement Lettre Verte 20g

13
sept.
2019

Ce carnet encourage chacun à se mobiliser dans cette grande cause nationale de la sauvegarde des sites en péril, en faisant un don par le biais des sites internet : www.missionbern.fr et www.fondation-patrimoine.org

Télécharger le communiqué de presse
2019 Année internationale des langues autochtones
© La Poste 2019 - CrĂ©ation © UNESCO 2019 - Mise en page ValĂ©rie BESSER.

La Poste émet un timbre de service pour affranchir les courriers au départ de l’UNESCO.

L'UNESCO a déclaré que 2019 serait l’année des langues autochtones. L'année internationale est à la fois un important mécanisme de coopération internationale et une célébration consacrée à la promotion d'un domaine d'intérêt au niveau international.

Les langues autochtones sont importantes pour le développement durable, la coexistence pacifique et la réconciliation dans nos sociétés.

Les peuples autochtones, dont la population avoisine environ 370 millions, et les utilisateurs d'autres langues minoritaires, parlent la majorité des 7 000 langues du monde.

Affranchissement Lettre International 20g

16
sept.
2019
Télécharger le communiqué de presse
MĂ©tiers d'arts : Relieur
© La Poste 2019 - CrĂ©ation © Florence Gendre d'ap.
photo Ciné Claire Duc et livres reliés de Claire Gendre.
Gravure Pierre Albuisson.

À l’occasion des Journées du Patrimoine 2019, La Poste émet un nouveau timbre dans la série métiers d’art initiée en 2016. Après le joaillier, le sculpteur sur pierre, le ferronnier, l’ébéniste, le maroquinier et le céramiste c’est le savoir-faire du relieur qui est à l’honneur.

La reliure est indissociable du livre. Elle n’existe que par lui, que pour lui. Elle l’embellit, le protège et lui conserve une place de choix dans toute bibliothèque.

C’est dans les monastères, au Moyen Âge, que naît l’art de la reliure. Des ouvrages pieux, magnifiquement enluminés, sont confiés aux moines chargés de cette tâche : recouverts de plaques ouvragées en or, en argent, avec incrustations d’ivoire et de pierres précieuses.

Dès le XVe siècle, la découverte de l’imprimerie et l’invention du papier permettent à la reliure de se développer et d’acquérir ses lettres de noblesse (poids et format allégés). Alors, on voit apparaître peu à peu des techniques et des matériaux correspondant à notre reliure actuelle. La technique n’évoluera guère durant quatre siècles, seul le style de décoration s’adaptera au goût du moment.

Cinq étapes sont nécessaires et essentielles pour réaliser une reliure, quel qu’en soit le type : la plaçure, la couture, le corps d’ouvrage, la couvrure et la finissure. Toutes ces étapes sont réalisées manuellement.

La première étape, la plaçure, consiste à préparer les cahiers en vue de la couture, celle-ci étant réalisée à l’aide de fil de lin. Vient ensuite le corps d’ouvrage, opération permettant de préparer le livre à la couvrure, lui assurant une protection pour les siècles à venir. Les matériaux seront choisis par le relieur suivant l’usage qui sera fait du livre. On utilisera de la toile pour les reliures courantes (bibliothèque, mairie…), le cuir, lui, sera réservé aux reliures d’art (livres anciens et précieux). Étape ultime, la finissure : le doreur peut intervenir en créant à l’aide de fers à dorer un décor à la feuille d’or.

Le métier de relieur demande certaines qualités : patience, précision, habileté et aussi une sensibilité artistique. Ce savoir-faire saura sublimer le livre et le rendre précieux.

Affranchissement Lettre Prioritaire 20g

20
sept.
2019
Télécharger le communiqué de presse
Le Creusot
© La Poste 2019 - CrĂ©ation Christian Broutin d’après photos © HervĂ© Champollion
akg-images. Mise en page Sandrine Chimbaud.

La Poste émet un timbre sur la ville du Creusot avec la célèbre silhouette du marteau-pilon qui veille sur la ville.

La célèbre silhouette du marteau-pilon veille sur la ville, sentinelle fidèle d’un passé industriel glorieux mené par la famille Schneider et emblème d’une cité résolument tournée vers l’avenir. Cet outil de forgeage, à l’époque le plus puissant du monde, rappelle que Le Creusot fut au coeur de toutes les innovations technologiques liées à la révolution industrielle du XIXe siècle.

Si Le Creusot reste marqué par l’ère Schneider, la ville est aujourd’hui connue dans le monde entier pour son excellence en haute technologie. Des entreprises de grande renommée (Snecma, ArcelorMittal, GE Thermodyn, Framatome, Alstom…) fleurons du savoir-faire creusotin, y sont installées.

Mais Le Creusot ne se résume pas à son industrie. La ville s’emploie à proposer un cadre de vie unique et agréable où il fait bon vivre.

Ville industrielle, Le Creusot n’en demeure pas moins une cité très verdoyante. Ancienne Manufacture des cristaux de la reine Marie-Antoinette et résidence de la dynastie Schneider, le château de la Verrerie – aujourd’hui notamment reconverti en musée – dispose d’un parc ouvert de 28 hectares en plein centre-ville auquel s’ajoute le parc des Combes, 70 hectares sur les hauteurs, aux attractions multiples.

Paradis pour les associations et les clubs sportifs, ville universitaire, Le Creusot est particulièrement bien loti en termes d’équipements. La ville est aussi reconnue pour ses remarquables capacités d’organisation événementielle aussi bien dans le domaine sportif que culturel. Saviez-vous que L’arc, aujourd’hui labellisé scène nationale, fut le premier centre d’action culturelle de France en 1968 ?

Le Creusot est une ville dynamique. Elle le doit à ses habitants, entrepreneurs, bénévoles… Le tissu associatif est effectivement très riche au Creusot et il est l’un des ingrédients indispensables au vivre-ensemble, la marque de fabrique de cette ville atypique de Bourgogne du Sud.

Affranchissement Lettre Verte 20g

23
sept.
2019
Télécharger le communiqué de presse

Mise en ligne : 07/07/2019 - Dernière mise à jour : 17/07/2019
© Philapostel version