PHILAPOSTEL

Jusqu'au 18-11-2016

+

logo
logo yvert et Tellier

L'Association des Collectionneurs
de La Poste et d'Orange

Philatélistes, cartophiles, numismates, toutes collections

Toulouse, Le Capitole
Les colonies italiennes

Lipsi (Dodécanése)

Leros a d'abord été lié à la philatélie turque, puis à celle de l'Italie. À ce titre, comme toutes les îles du Dodécanèse, Lipso a commu à la fois l'émission générale réservée aux îles de la mer Egée mais aussi des tmbres spécifiquement surchargés pour l'île.

Lipso, que l'on trouve aussi sous l'orthographe Lipsi, est une île qui fait partie du Dodécanèse. Toutefois, Lipso n'appartient pas aux douze îles principales qui donnent leur nom à l'archipel. ll s'agit d'une petite île rattachée à l'archipel, de même que non moins de cent cinquante autres petites îles et îlots, dont certains ne sont pas habités. Lipso est d'ailleurs entourée de vingt-cinq îlots sur lesquels il n'y a pas âme qui vive. L'île est reliée par bateau, via des liaisons régulières, aux grandes îles de l'archipel, notamment Kos, Rhodes ou Samos, ce qui lui permet un ravitaillement sans heurts.

L'archipel du Dodécanèse se situe au sud-est de la mer Égée, au large des côtes Sud de la Turquie. Lipso quant à elle est précisément située à un peu plus de trente kilomètres à l'ouest des côtes turques, à hauteur de la ville de Didim.

La mer Égée a attiré les convoitises dès l'Antiquité. Le royaume de Crète et la civilisation minoenne ont dominé la zone avant qu'elle ne tombe dans le giron d'Alexandre le Grand. Les Romains lui succèdent en -30 par les conquêtes d'Octave qui, trois ans avant de devenir empereur, fait main basse sur l'Égypte et sur les îles du Dodécanèse. Au XlVe siècle, Byzantins et ordres catholiques se disputent les îles, puis les Ottomans, entre 1505 et 1508, s'installent dans la zone. Leur domination s'accroît et les chevaliers croisés cèdent l'ensemble des îles du Dodécanèse à Soliman, sultan ottoman de l'époque.

Par conséquent, les premiers timbres utilisés sur Lipso sont turcs, bien que les flux de courrier sur cette petite île soient très faibles. L'usage prend fin en l9l2 par la guerre qui éclate entre l'Italie et la Turquie. Les Italiens ont pour projet de conquérir la Libye afin d'accroître leur empire colonial, à la traîne notamment face aux empires français et britannique. Pour y parvenir, l'Italie lance des opérations militaires dès 1911 pour bouter les Turcs hors des îles de la mer Égée. La guerre s'achève par la signature du traité de Lausanne en octobre 1912, l'Italie prend officiellement le contrôle de toutes les îles dont Lipso.

L'Italie possède donc le Dodécanèse sous le statut de colonie. À ce titre, les timbres turcs sont abandonnés au profit de timbres envoyés par l'Italie pour toute la zone, avec la surcharge ou la mention « Egeo » puis « lsole italiane dell'Egeo », pour « îles italiennes de la mer Egée ». Parallèlement à cette émission générale, plusieurs îles sont dotées d'émissions spécifiques.

C'est le cas de Lipso. Vingt-six timbres issus des stocks italiens sont surchargés « Lipso ». En 1932, ces émissions locales disparaissent au profit de l'émission générale. Durant la Seconde Guerre mondiale, l'Axe occupe le Dodécanèse mais les Britanniques reprennent la main.

Après 1945, Lipso connaît les timbres anglais surchargés « M.E.F. » (« Middle East Forces »), réservés à l'occupation britannique des territoires du Moyen-Orient et des îles de la mer &Eeacute;gée durant la guerre. Après la capitulation allemande, Lipso est occupée par la Grèce avant de lui être complètement rattachée en 1947. Depuis, l'île utilise les timbres grecs.



Mise en ligne : 30/09/2017